Laparoscopie diagnostique

Au terme des divers examens préliminaires, notamment des examens échographiques ou de l’hystérographie, il se peut que le médecin vous propose de compléter l’investigation de votre problème d’infertilité par une laparoscopie « exploratrice ».

La laparoscopie (ou coelioscopie) est une intervention qui permet d’examiner l’intérieur de l’abdomen après y avoir insufflé un gaz (CO2) pour créer un espace d’observation.

Elle consiste en l’insertion d’un instrument optique (appelé laparoscope) au travers d’une petite ouverture d’environ 1cm sous le nombril. Ce laparoscope est connecté à une petite caméra afin de permettre au médecin d’examiner et d’opérer (au besoin) les organes internes, sans avoir à ouvrir l’abdomen.

Cet examen va permettre de diagnostiquer ou de confirmer la présence de lésions d’endométriose, d’adhérences autour des ovaires ou des trompes de Fallope,…mais aussi de vérifier la perméabilité des trompes par l’injection d’un produit coloré au niveau des trompes.

Cette intervention nécessite bien sur une anesthésie générale et donc une hospitalisation durant quelques heures (« hospitalisation de jour »). Vous pourrez regagner votre domicile le jour même.

laparoscopie « exploratrice »

laparoscopie « exploratrice »

En pratique

  • Préalablement à cette hospitalisation vous devrez prendre un rendez-vous en consultation d’anesthésiologie préopératoire (+32 4 2256515).
  • Présentez-vous à 8h dans la salle d’hospitalisation qui vous aura été indiquée après être passée aux guichets d’hospitalisation pour obtenir vos étiquettes d’hospitalisation.
  • Pour vous éviter de longs moments d’attente aux guichets d’hospitalisation, souvent surchargés le matin, nous vous conseillons de réaliser une préinscription auprès de ces mêmes guichets dès que la date de votre intervention vous est connue (de préférence l’après midi).
  • Le jour de votre hospitalisation, vous pourrez ainsi gagner directement votre salle d’hospitalisation sans faire la file pour vous inscrire.
  • Si vous réalisez votre intervention dans un service extérieur, assurez-vous que le protocole de l’intervention sera bien transmis au médecin du CPMA qui vous suit.