Notrecentre

Tout d’abord le CPMA vous adresse ses bons vœux pour cette année 2021. Suite à la diminution des chiffres de contamination COVID-19 en Belgique, et donc d’un moindre impact sur nos structures hospitalières,  nous sommes en mesure de reprendre notre activité dès ce mois de Janvier.

Attention, les consultations se feront préférentiellement à distance surtout pour nos patientes venant de l’étranger (sauf pour les 1ère consultations ; pour plus de renseignements, voir la section “Documents”, “Autres documents”).

Nous vous demandons de venir seul(e) à votre rendez-vous, à l’heure demandée (pas plus tôt, pas plus tard). Pour les transferts et les inséminations, la carte d’identité du partenaire est obligatoire.

En cas de suspicion de COVID ou de COVID avéré, le rendez-vous ou la tentative en cours seront annulés.

Les patientes ne résidant pas sur le sol Belge doivent réaliser un dépistage COVID par PCR :

– Lors de l’inscription en cycle
– Si résidant en zone rouge, 48h maximum avant de se présenter au CPMA (que ce soit pour une consultation ou pour un traitement). Le classement des régions par code couleur est disponible sur le site du Service Public Fédéral Affaires Étrangères : https://diplomatie.belgium.be/fr

Les demandes pour ces analyses doivent être signées par votre médecin traitant (elle ne sera pas signée par votre médecin CPMA).

Nous vous souhaitons de grands succès dans vos démarches,

 

L’équipe du CPMA

 

 

 

 

 

Le Centre de Procréation Médicalement Assistée de l’Université de Liège a pour vocation la prise en charge intégrée et le traitement des couples qui ne parviennent pas à concrétiser leur désir d’enfant. Cette prise en charge inclut la mise au point des diverses causes d’infertilité féminine et masculine tant dans leur approche clinique que dans leur retentissement psychologique.

En savoir plus

Les examens

Pour elle

Chez environ un tiers des couples infertiles, l’origine des difficultés rencontrées provient d’une cause féminine.

Une anamnèse soigneuse et un examen clinique et gynécologique constitueront la première étape de toute investigation. Puis une séries d’examens complémentaires pourront être envisagés afin d’éliminer les causes les plus fréquentes d’infertilité d’origine féminine : troubles de l’ovulation, anomalies anatomiques de l’appareil génital, endométriose, etc…

En savoir plus

Pour lui

Une origine masculine à l’infertilité du couple se retrouve également dans une même proportion (environ 35 à 40% des cas).

Comme chez la femme, une anamnèse soigneuse et un examen clinique constitueront la première étape. La recherche des troubles de la fertilité d’origine masculine se fait essentiellement sur base d’une analyse du sperme ou spermogramme. En fonction de cette analyse, des examens complémentaires permettront d’affiner le diagnostic….

En savoir plus
Une question? Besoin de renseignement? Contactez-nous