Rapports dirigés

Le monitorage de l’ovulation consiste à suivre la croissance et la maturation d’un ou de deux follicules ovariens (par échographie vaginale et prise de sang) afin de programmer les rapports sexuels au moment de l’ovulation.

Ce traitement convient particulièrement aux couples présentant une infertilité idiopathique ou inexpliquée (dont les examens n’ont mis en lumière aucune anormalie).

Un traitement médicamenteux est souvent associé pour permettre une meilleure sélection et croissance folliculaire. Ce traitement est donné soit par voie orale (Clomid® ou Pergotime®) soit sous forme d’injections sous cutanées de gonadotrophines (Menopur©, Puregon ©, Gonal f©,…).

L’ovulation peut être provoquée par une injection d’hCG (Pregnyl©, Ovitrelle©), également par voie sous cutanée

Le traitement médicamenteux choisi est propre à chaque patiente. Toutefois, le remboursement des gonadotrophines est soumis à l’accord du médecin conseil de votre mutuelle et doit répondre à des critères précis (cf : « Demande d’octroi de 6 forfaits PMA3 dans le cadre de traitements hors FIV »).

En pratique

  • Reportez-vous au document « Traitement par IAC-IAD-MONITORAGE d’OVULATION » qui vous a été remis par le médecin lors de vos consultations aux CPMA.
  • Le premier jour du cycle (premier jour des règles)
    Téléphonez à l’une des infirmières coordinatrices (32 4 2256575) entre 10h et 12 h 30 et entre 14 h 30 et 16 h 30 pour fixer un premier rendez-vous (si vous êtes réglée le week-end, téléphonez le lundi).
    • Précisez le type de traitement que vous suivez : MONITORAGE d’OVULATION
    • Donnez-lui la date du début de vos dernières règles ainsi que le jour préconisé par le médecin pour réaliser les premiers examens (prise de sang et échographie).
    • Indiquez-lui le traitement d’induction de l’ovulation que vous suivez
  • Si le suivi est réalisé dans notre Centre :
    Au jour et à l’heure qui vous ont été fixés (entre 7h30 et 8h45), présentez-vous Salle 46 (4ème étage, policlinique de gynécologie, bureau de l’infirmière coordinatrice). N’oubliez pas de vous présenter préalablement aux guichets d’inscription de policlinique (rez-de-chaussée) pour régler le montant de votre consultation et recevoir les étiquettes d’identification nécessaires.
  • Si le suivi est réalisé à l’extérieur :
    Prenez contact avec le gynécologue qui vous suivra.
    Au jour indiqué par l’infirmière coordinatrice, envoyez vos résultats d’examen échographique et de prise de sang avant 13h,
    • soit par FAX au 00 32 4 2256657
    • soit par mail : resultats.fiv@chrcitadelle.be
    • éventuellement au moyen du formulaire « Monitorage de la fonction ovarienne » qui vous a été remis en consultation
    La suite du traitement vous sera communiquée par téléphone par l’infirmière coordinatrice (en général entre 14 et 15h).
    Deux possibilités peuvent se présenter :
    • Soit poursuivre le traitement et refaire les examens sanguin et échographique à la date qui vous sera indiquée.
    • Soit faire l’injection, à l’heure qui vous sera indiquée :
      • PREGNYL 5000 ®, une ampoule, par voie sous cutanée.
      • OVITRELLE ® seringue pré remplie, par voie sous cutanée.
    Le moment idéal pour avoir un rapport sexuel vous sera alors précisé par l’infirmière coordinatrice.
    Cependant, il est important, de garder une activité sexuelle au gré de vos envies pendant tout le traitement.
  • Au terme du cycle de monitorage :
    • Si vous n’êtes pas réglée :
      Une prise de sang permettra de vérifier si vous êtes enceinte.
      Prévenez l’infirmière du résultat et une échographie sera programmée afin de vérifier s’il s’agit bien d’une grossesse intra-utérine et si celle-ci évolue normalement.
      Ensuite, vous reprendrez contact avec le gynécologue qui vous avait adressée au CPMA et qui suivra votre grossesse.
    • Si vous êtes réglée :
      Reprenez contact avec l’infirmière coordinatrice pour recommencer un cycle de traitement.
      Si au terme de 3 à 4 cycles de monitorage aucune grossesse n’est survenue, reprenez un rendez-vous auprès du gynécologue qui vous suit au CPMA afin de réévaluer l’opportunité de prolonger le traitement.