Hystérosalpingographie

Il s’agit d’un examen radiologique permettant de visualiser la cavité utérine et les trompes de Fallope.

Pour ce faire, un produit de contraste iodé est injecté au moyen d’une petite sonde introduite dans le col de l’utérus.

DOC 8 image HSGCet examen va permettre d’étudier la taille et la forme de la cavité de l’utérus ainsi que la normalité et la perméabilité des trompes utérines, c’est-à-dire leur aptitude à permettre la rencontre de l’ovule et des spermatozoïdes. .

Cet examen de courte durée peut être légèrement douloureux, c’est pourquoi la prise d’un antidouleur (par ex. Dafalgan®) ou d’un antispasmodique (par ex. Buscopan©) est souvent conseillé peu avant l’examen.

L’hystérographie peut parfois être remplacée par l’instillation d’un gel par une petite sonde endocervicale sous contrôle échographique (HyFoSy : Hystérosalpingo-Foam-Sonographie)

Cette technique, récente, moins douloureuse et non irradiante doit cependant encore faire l’objet d’une évaluation quant à son apport diagnostique.

Votre médecin vous conseillera la technique la plus appropriée à votre cas.

En pratique

  • Au CHR de la Citadelle, les hystérographies sont réalisées au sein du service de radiologie (1er étage, côté Nord, ascenseurs de gauche en entrant dans le grand hall)
  • Téléphoner au secrétariat de radiologie (+32 4 2256858) dès le premier jour de vos règles pour obtenir un rendez entre le 6ième et le 12ième jour de votre cycle (soit entre la fin de vos règles et le moment où votre ovulation pourrait survenir, afin d’éviter l’irradiation d’une grossesse débutante)
  • N’oubliez pas de vous munir de la demande d’examen que votre médecin vous a remise.
  • Si vous réalisez l’hystérographie dans un service extérieur, assurez-vous de disposer des clichés radiologiques de votre examen (et non simplement du protocole) afin que nous puissions examiner vos résultats lors de votre prochaine consultation au CPMA.